Expositions - Alpes-haute-provence
Exposition « 4 You »

Rubrique : agenda > expositions > exposition
0 vote
(se connecter pour voter)
Mots associés Banon   Alpes-haute-provence   Provence-alpes-côte-d’azur  

Bookmark and Share
 Exposition « 4 You »  (Alpes-haute-provence)
  • Date : 1er juillet 2017 - 30 juillet 2017
  • Adresse : L’Église Haute, Vieux Village, Banon (04150) plan

Horaires : 10h30 - 19h tous les jours

Lieu : L’Église Haute

Vernissage : samedi 1er juillet, à partir de 16h

Benoît de Souza, sculpture

Laurent Bergues, peinture

Corinne Vallière, sculpture et dessin

Éric Robin, peinture



Entrée libre - Gratuit



Benoît De Souza



Un monde magique peuplé de terre

« Des années passées à remplir mon atelier de sculptures de terre, de céramique aux compositions délirantes, j’ai gardé l’essentiel : la faculté de faire des murs d’argile de ma conscience, la surface d’un monde aux propriétés étranges ; un monde où tout est magique, où chaque être, chaque objet, recèle en lui-même sa propre puissance de métamorphose.

Inlassablement, depuis plus de vingt ans, je forge et façonne des formes et des images comme d’autres écrivent des romans.

Traversé de réminiscences, mon œuvre est un dialogue ouvert, une convergence de voie : de Redon à Enzo CUCCHI en passant par Basquiat, mes sculptures ici traversent les genres, mixent les techniques, accouplent abstraction et figuration, lignes et matières. »



Sculpter les symboles spontanément

« Et si toute image n’avait de sens qu’à retrouver, sous l’apparence banale, la puissance ensorcelée d’un monde exclusivement peuplé de symboles ?

Renversant l’ordre des faits, les figures n’acquièrent de vitalité qu’à l’instant même ou notre œil les met en relation avec l’ensemble des éléments qui les entourent.

Ici, la poésie rencontre la sculpture ; elle lui prête sa vocation la plus sincère et la plus simple : donner une épaisseur et une consistance au rapport magique que nous entretenons avec le monde.

J’aime dévoiler la dialectique même qui fait d’une sculpture plus qu’une simple représentation inerte…qui en fait une puissance, une schyze à l’intérieur de notre regard.

Erogène, hétérogène, l’œuvre étreint ses propres virtualités et jamais ne s’abandonne au confort de l’élégance et du fabriqué.

Chute libre dans un no man’s land chaotique et prodigieux d’inventions tous azimuts.

Œuvre à deux vitesses ; impact de l’instant, sous le déferlement instinctif (fabuleusement organisé) et alluvions émotionnelles durables. Émotion préesthétique plutôt que jouissance intellectuelle à l’instant même de son impact préconscient, car le fantasme est à son comble dans l’approche de son apparition ; il ne meurt jamais dans l’image qui l’installe. »



Hétéroclite

« En utilisant des ossements provenant de squelettes d’animaux, je mets en forme des moments et des mouvements suspendus qui gardent en mémoire la présence d’un corps désormais disparu et mes œuvres se présentent comme les décors d’une fiction que le spectateur peut investir par son imagination, ou tenter de déterminer.

Chacune de mes créations permet de modifier la perception, qu’elle soit physique ou psychologique et propose l’un après l’autre de renouveler notre appréhension du monde. Par ces expérimentations, c’est une autre interaction avec notre environnement quotidien que je propose et qui par là même dissout la notion d’un savoir figé et pérenne.

Mon Art s’envisage comme des mises en connexion qui transcendent notre relation au monde. Mes sculptures contiennent ainsi un certain nombre d’éléments naturels et d’objets ; elles se présentent comme une offrande guidée par une volonté de trouver une harmonie entre l’homme, la nature et les objets ; une forme spiritualisée de rapport au monde.

Je vous souhaite la bienvenue dans mon monde et dans mon Art. »



Benoît de Souza vit et travaille à Digne-les-Bains dans les Alpes-de-Haute-Provence.

www.benoitdesouza.com



Laurent Bergues



Lorsque le geste se fait couleur

Tout commence par une tache, une trace qui fera naître un trait, un mouvement qui en appellera un autre. Chaque dessin, chaque toile est une aventure dans laquelle je me laisse emporter et dont j’attends les signes, ne jamais rien brusquer, ne rien vouloir imposer, juste rester à l’écoute. De cette communication naît mon travail. Il est tributaire du temps, des changements de lumière et surtout des cadeaux du hasard avec lesquels j’apprends à jouer..

J’aime raconter des histoires, que l’image, la peinture nous invitent à inventer.

C’est aussi pour cela que j’utilise la photographie et la vidéo comme média.



Série “on a bien le droit de rêver”

Comme une utopie écologique cette série de portraits d’hommes et de femmes en “promeneurs de nids”, vient comme un liant entre mes deux sujets de prédilections : les oiseaux et les hommes. Deux mondes si éloignés, l’un arrogant de puissance, l’autre ébouriffant de légèreté et jongleur de couleurs comme seule la nature peut en imaginer.



Laurent Bergues vit et travaille à Gap dans les Hautes-Alpes.

http://bergueslaurent.wixsite.com/l-bergues-peintures

www.facebook.com/bergueslaurent05



Corinne Vallière



« L’expression de ma sculpture et celle de mes dessins se conjuguent, chacun des modelages est

précédé d’un croquis, fruit d’un ressenti que je souhaite conserver intact afin de le partager dans la

dimension spatiale. Or, la grande dimension et le volume appellent patience, savoir-faire et longue haleine qui ne sauraient s’improviser.

Le dessin spontané, quant à lui, laisse libre-court à mon imaginaire et à mon inconscient.

Ce qui m’importe sont : le caractère sincère de la création, les expressions oniriques et introspectives

qui s’en dégagent, la dimension de profondeur au-delà de la surface en un perpétuel mouvement.



Mon travail concerne la métamorphose, celle des êtres et de leurs corps, du rapprochement et de la dualité homme/animal, la figuration d’un bestiaire imaginaire pour lequel la première inspiration a été l’oiseau…



Exploration de multiples techniques au-delà desquelles prévaut toujours le modelage direct.

Mes inspirations sont spontanées à l’opposé d’une démarche conceptuelle, et rejoignent à mon insu

les modes d’expression universels.

L’argile me sert de langage et guide la construction des corps imaginés entre homme et animal, entre

conscience et instincts sans jamais de déni mais dans la création nécessaire d’une symbiose, et

l’expression du lien qui la révèle. »

Corinne Vallière



« (…) son œuvre fascine et emporte (…) Le potentiel mimétique des objets que construit Corinne Vallière fait partie de ce qui l’intéresse depuis le départ. En une sculpture du corps à corps l’éloquence visuelle prend des formes particulières. Elles tiennent autant au langage lui-même de l’artiste qu’à son imagerie (…) Chaque pièce est un vestige et un état naissant (…) offrant une nouvelle lecture du monde. En avançant dans son travail (…) la sculpture devient un porte-empreinte du monde en devenir et un champ de fouille du destin (…) C’est pourquoi l’œuvre reste toujours aussi pénétrante que perturbante. Elle rappelle un passé mais n’a cesse de le dépasser en devenant (…) une icône primitive du futur (…) suscitant une suite d’interrogations (…) Reste à savoir ce qui surgit (…) Reste à savoir ce qui advient… »

Extraits du texte de Jean-Paul Gavard-Perret « Corinne Vallière : L’être et son double »



Corinne Vallière vit et travaille à Montclus dans les Hautes-Alpes.

http://www.terrus.fr/wakka.php?wiki=TerrusSculptureCorinne



Éric Robin



Il élabore depuis 1998 une oeuvre abstraite qui a progressivement évolué et dont la feuille de cuivre (alliage imitation or) constitue le fil conducteur.

Il a commencé par travailler sur bois une résine mate et rugueuse, en y associant la dorure à la feuille de cuivre pour exploiter les effets de contraste et de résonance de leur addition/confrontation.

Depuis 2003, il explore plus systématiquement les potentialités artistiques de la feuille de cuivre, appliquée sur un support préparé selon la technique de la dorure, puis patinée, chauffée et/ou oxydée à l’aide de produits chimiques.

Sa recherche artistique s’est d’abord exercée sur des petits formats de contrecollés dorés à la feuille, en conjuguant l’action de la chaleur, des produits chimiques, mais aussi des encres. Elle s’est ensuite étendue à des oeuvres sur toile, la trame du lin contribuant à la vibration du cuivre et des encres.

Sur les petits formats comme sur les toiles se déploient des formes incertaines, dans leurs contours comme dans leurs teintes, jamais tranchées, toujours mêlées de transparence et habitées d’incertitude : la feuille de cuivre accueille une part de hasard que l’artiste intègre comme une autre matière.



Éric Robin vit et travaille à Aix-en-Provence dans les Bouches-du-Rhône ;

www.ericrobin.com



Événements dans le temps de l’Exposition



Samedi 8 juillet à 21h : Concert - “To Marseille with Love” - Sarah Quintana & Christophe Lampidecchia Duo.



En savoir plus



Samedi 15 juillet à 21h : Concert solo « Afro Sufi Roots » de Nawal « La voix des Comores ».



En savoir plus



Mardi 18 juillet à 18h30 : Concert Jeunes Talents dans le cadre des Rencontres Musicales de Haute-Provence.



En savoir plus



Samedi 22 juillet à 21h : Concert - Aksak « Les artisans du temps ». Quand la « vertueuse expérience du temps est aussi un espace de connaissances et de liberté. »



En savoir plus



Mercredi 26 juillet à 21h : Récital Nicole Tamestit & Pierre Bouyer. « Mozart à Vienne ». Piano-forte et violon pour un concert aux chandelles.



En savoir plus



Samedi 29 juillet à 21h : Concert Jazz - Laurent de Wilde « Monk solo ». Avec son « New Monk trio », Laurent rend hommage à son maître. Il nous a gardé la primeur d’une version solo qui lui tient à cœur.



En savoir plus



Dimanche 30 juillet à 20h : Librairie Le Bleuet en partenariat avec L’Église Haute - banon.culture pour une Nocturne : Laurent de Wilde et Raphaël Imbert, conférences, dédicaces, musique.



En savoir plus



Proposé par banon.culture



www.facebook.com/pages/banonculture/200568593331674

https://twitter.com/banon_culture

banon.culture@wanadoo.fr



Information : OTI Pays de Banon : 04 92 72 19 40 / banon.accueil@wanadoo.fr / http://village-banon.fr/



Soutien du Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence



Contact

Statut de l'auteur : participant
Envoyer un message

Lettre d'information ( inscrits)
 
s'inscrire résilier
 
conditions générales | acryom © tous droits réservés
Déclaration CNIL : 1106085