Expositions - Chine
Peintures à l’huile de Han Yuchen &Sa Collection

Rubrique : agenda > expositions > exposition
(se connecter pour voter)
Mots associés Chine  

Bookmark and Share
 Peintures à l’huile de Han Yuchen &Sa Collection  (Chine)
  • Date : 9 December 2017 - 25 December 2017
  • Adresse : Avenue de Chang’An Est District de Dong Cheng, 16, pékin

Exposition Han Yuchen
09/12/2017-25/12/2017

L’exposition «Peintures à l’huile de Han Yuchen and Sa Collection de Peintures Occidentales

» qui ouvre le 9 décembre 2017 se déroule jusqu’au 25 décembre au Musée National de Chine à Pékin, situé à l’est de la place Tiananmen et qui est le plus important musée de Chine avec ses 7,6 millions de visiteurs annuels en 2016. Ainsi placée sous l’égide du ministère de la culture chinoise cette exposition rétrospective présente une grande variété de travaux de l’artiste dans les prestigieuses salles du musée.

Comme le partage l’artiste son inspiration vient " de (s)es voyages dans les régions tibétaines au cours de la dernière décennie, n’ayant pu résister au charme du Tibet." Que ce soient ses peintures ou ses grandes photographies et ses poèmes, l’artiste traite du Tibet. Fan Di’an, président des Beaux-Arts de Pékin, qualifie le travail de Han Yuchen de clé dans l’hommage qu’il rend à la tradition tibétaine et la peinture classique figurative en Chine. « Peindre un quotidien à la fois éternel et si réel, révèle la spiritualité du Tibet »

Han Yuchen, né en 1954, aime dès son plus jeune âge passionnément la peinture et la calligraphie, lui-même doté par la nature d’un don artistique. Au début des années 1970, il s’initie aux différentes techniques artistiques sous la supervision du célèbre graveur Li Hua et de peintres reconnus comme Su Gaoli et Liang Yulong. Han Yuchen développe ainsi son talent et découvre les œuvres de Dong Xiwen et Chen Danqing qui déclenchent chez lui une fascination pour le Tibet. 

Fin observateur de la vie, Han Yuchen saisit intuitivement les émotions et l’authenticité des paysages et des hommes. Dépeignant la « vraie vie », son œuvre est une conversation tranquille entre la nature et l’éternité. Han veut représenter le Tibet d’aujourd’hui où d’importants changements ont eu lieu. S’inspirant des tableaux de Dong Xiwen, Chen Danqing et Ai Xuan, Han Yuchen développe pourtant une vision originale du Tibet, plus moderne et optimiste que celle de ses pairs. 

Peintre, calligraphe et photographe accompli, les travaux de Han ont été sélectionnés pour participer à de multiples expositions en Chine et en Europe. Depuis quelques années, ses peintures ont été largement remarquées dans les cercles artistiques pour leur authentique et vivante représentation de la vie tibétaine. 

L’ « ancêtre » du musée de l’Histoire de Chine s’appelait l’Office préparatoire du Musée national d’histoire, fondé le 9 juillet 1912. Le 1er octobre 1949, le même jour que la fondation de la République populaire de Chine, il fut rebaptisé Musée national d’Histoire de Pékin. Son nom changea de nouveau en 1959, il devint alors le Musée de l’Histoire de Chine. Les origines du musée de la Révolution chinoise remontent à la création d’un Office préparatoire du musée national de la Révolution au mois de mars 1950, renommé en 1960 Musée de la Révolution chinoise. Au mois d’août 1959, les deux vastes bâtiments faisant partie d’un ensemble de 10 bâtiments, furent achevés sur le côté est de la Place Tian’ An Men de Pékin, pour commémorer le dixième anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine et ils furent ouverts le jour anniversaire, le 1er octobre 1959.

Ayant pour l’objectif d’être à la hauteur de l’influence de la Chine sur la scène internationale, de mettre en valeur la civilisation et l’histoire splendide de la Chine, de s’inscrire dans l’entreprise de la modernisation socialiste du pays et de répondre aux besoins culturels et spirituels de la population, le musée se laisse orienté par l’esprit de respecter les personnes humaines en s’approchant à la fois de la réalité, de la vie sociale et du grand public. Le musée a été construit pour être une institution internationale de premier plan, que le personnel qualifié, les collections patrimoniales, les études scientifiques et les services de qualité constituent quatre piliers principaux. Haut-lieu de la préservation et de la présentation de l’histoire, de la culture et de l’art en Chine, le musée sais également assumer sa responsabilité de transmettre les connaissances historiques et culturelles auprès du public notamment des adolescents.

Le projet d’extension du musée a été mené à bien du mars 2007 au décembre 2010 avec pour résultat l’établissement d’un des plus grands musées du monde doté de 192 000 mètres carrés, de surface et des équipements de fonction mondialement avancée. Plus de 40 galeries abritent deux expositions principales, respectivement appelées la Chine ancienne et la Route vers le renouveau, ainsi qu’une dizaine d’expositions d’art thématiques temporaires par an.


Contact

Statut de l'auteur : organisateur

Send a message

Lettre d'information (9850 inscrits)
 
s'inscrirerésilier
 
conditions générales | acryom © tous droits réservés
Déclaration CNIL : 1106085