Peintres - Cotes d’armor
Jacquot Jean-Marie

Rubrique : annuaire > artistes > peintres > peintre
Mots associés Lanmodez   Peintre   Impressionnisme   Huile   Paysage   Professionnel  
cotes d’armor : toutes les fiches annuaire

Bookmark and Share
 Jacquot Jean-Marie  (Cotes d’armor)
  • Adresse : Keraniou, 11 route de Bonne Nouvelle, Lanmodez (22610) plan

Le Phare du Paon
huile, 10 P, 2010

Natif de Dieppe, imprimeur de profession, Jean-Marie Jacquot a épousé la Bretagne Nord après avoir passé, de longues années durant, des vacances au creux de la baie de Launay, découverte dans le sillage d’amis pilotes de Seine. A l’heure de la retraite, il a jeté l’ancre à Lanmodez. Il y vit à demeure depuis une dizaine d’années. Il aurait pu rejoindre sa terre natale après s’être réalisé dans les arts graphiques dans la région parisienne, mais c’est ici qu’il a choisi de s’adonner, libéré des contraintes professionnelles, à sa passion de toujours : la peinture. « Les falaises du pays de Caux sont magnifiques, mais, là-bas, la mer est vide. Ici, le regard peut se poser sur une île, des rochers. »

Tout gamin, Jean-Marie Jacquot voulait être marin. Il s’inclinera devant les injonctions d’un père typographe lui conseillant fortement de faire carrière, comme lui, dans la galaxie Gutenberg plutôt que de s’engouffrer dans la circumnavigation, dans le sillage d’un Abraham Duquesne ou d’un Jehan Ango, deux célébrités dieppoises qui ont forgé leur destin grâce à là mer. Exit donc le point astronomique, vive le point Didot et le cicéro ! (2)

La mer, Jean-Marie Jacquot la maîtrise désormais à sa main et selon l’humeur du moment, puisque rochers et récifs il y en a à profusion. Il arpente le chemin de ronde avec son carnet de croquis et préfère de beaucoup peindre en plein air plutôt qu’en atelier. Mais n’est-ce pas un autre Normand qui avait ouvert la voie ? Eugène Boudin (1824-1898), le « roi des ciels », fut l’un des premiers peintres français à saisir le paysage de l’extérieur d’un atelier.

Si Jean-Marie Jacquot a toujours aimé peindre, il n’en a pas moins estimé qu’il lui fallait prendre conseil pour affirmer son trait et la maîtrise du dessin. Son regret : ne pas avoir fait les Beaux Arts. L’Atelier de la Vigne alias L’Ecole d’Etampes (Essonne) va lui permettre d’atténuer cette déception. Renseignements pris, cette école a été créée en 1969 par le peintre Philippe Lejeune, lui-même élève du célèbre Maurice Denis (1870-1943) selon lequel un tableau, avant toute autre considération, « est une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre rassemblées ». A Etampes, on met en avant le travail sur la lumière et la démarche figurative n’exclut pas une approche de l’abstraction. Jean-Marie Jacquot prépare d’ailleurs actuellement une prochaine exposition qui confirmera cette approche, mais sur un autre thème que celui de la mer. Jardinier dans l’âme, bien que peu enclin à dessiner des bouquets de fleurs, il a choisi cette fois de poser son regard sur les jardins. Ce travail va s’étaler sur deux ans.

Dans la postface d’un livre album que Jean-Marie Jacquot a récemment publié à compte d’auteur (3), Erik Orsenna, écrit : « Merci : vous me donnez à voir mieux, tellement mieux notre petit paradis. Vive votre œil ! »

1) Jean-Marie Jacquot a exposé dans cette même salle en 2007

2) Le point Didot est une unité typographique conçue par Firmin Didot (1764-1836. Douze points Didot font une unité cicéro

3) Regards, La presqu’île de Lézardrieux, Editions d’Art Jack.


Statut : professionnel
Portfolio

Affichette

Evénements de cet auteur dans l'agenda :

- Exposition personnelle  (cotes d’armor - 22)
4 juillet 2012
- Exposition JM Jacquot  (cotes d’armor - 22)
23 juillet 2011
- 10 regards d’artistes sur l’estran  (cotes d’armor - 22)
20 mai 2011
- Salon artistique  (cotes d’armor - 22)
21 juin 2008

Contact


Envoyer un message

Lettre d'information (9752 inscrits)
 
s'inscrirerésilier
 
conditions générales | acryom © tous droits réservés
Déclaration CNIL : 1106085